Rubrica Maltratada

2009-04-01

« Overland Inn est un groupe français étonnant. Bien que n’ayant pas encore d’album, ils compilent des arrangements qui adoucissent les ondes et guérissent les oreilles. Certaines chansons sont de pures poésies qui nous emmènent très loin, pour un voyage solaire et souriant. Les effets et arrangements géniaux d’Etienne et la voix suave et pénétrante de Chloë dansent le même ballet harmonieux.

Un groupe (et un couple) aux chansons si riches mais si abordables, qu’on en vient à se demander comment un tel art musical peut émaner de deux personnes. Un groupe qui nous laisse la bouche ouverte à savourer les ondes.

Encore une preuve que la France ne se résume plus à Edith Piaf !

(Traduit du Portugais)

Joao Gaspar

Culture Dub

2010-04-02

Coup de Coeur Culture Dub
Coup de Coeur Culture Dub

Coup de cœur de Culture Dub !!! Et oui, il nous arrive parfois de découvrir des projets en dehors de la scène dub que nous avons envie de vous faire partager à travers ce site. Overland Inn nous livre son premier opus Long Way Home, un mélange d’électro, de trip-hop et de pop avec la voix parfois envoutante, parfois rebelle, mais souvent planante de Chloë.

À découvrir d’urgence pour tous les amateurs d’émotions musicales.

Un soir d’avril 2010, je me retrouve dans la cafétéria du campus universitaire, pour une soirée FLE […] Arrive sur scène ce jeune couple, Etienne et Chloë, qui vient nous présenter ses dernières compositions musicales, sous le nom de Overland Inn, à l’occasion de la sortie de leur premier album. […] Dès les premières notes, nous sommes autant touchés par l’émotion que nous transmet Overland Inn que par la voix enchanteresse de Chloë […]

Nous nous sommes rencontrés pour un concert qui aurait pu durer jusqu’au bout de la nuit, il est si bon de voyager les yeux fermés, de danser, de sentir notre cœur qui bat, d’être en Vie !!!

Et c’est bien ce que l’on retrouve tout au long de leur opus « Long Way Home », chaque morceau nous transporte avec ses nappes enivrantes, ses mélodies chaloupantes, on a juste l’envie de se laisser guider tout au long des 11 plages de ce disque… en toute confiance…

Long Way Home, album où se mêlent Nostalgie, Mélancolie et Emotion comme sur le terrible morceau « Like a Plague », ou encore « And there was No-One on the Road », de l’énergie groovante toujours contrôlée, mais jamais renfermée sur « Hit the Rhodes », et « Shockproof » mais aussi parfois de la tendresse poétique qui se transforme en crise de nerf sur « Tabloid Android »… Etienne prend même le micro sur « Duel » comme une réponse à sa chère et tendre Chloë, autour de nappes de guitare, de sons délirants, surprenants mais toujours là où il faut, et de… Bon, allez, trop de mots tue la musique, alors achetez ce disque, soutenez Overland Inn, mais surtout faîtes-vous plaisir, écoutez !... C’est trop bon !!!

Alex Dub

7àPoitiers

2010-06-01

Overland Inn, invitation au voyage
Overland Inn, invitation au voyage

Né de la rencontre entre Chloë et Etienne, Overland Inn sort "Long Way Home". Un premier album inspiré des nombreux voyages du couple.

Une rencontre affective doublée d'une fusion artistique. Chloë, 26 ans, chanteuse, et Etienne, 23 ans, guitariste depuis l'adolescence, puisent leur énergie créatrice dans la force de leurs sentiments.

NAPPES ENIVRANTES ET MELODIES CHALOUPANTES

Quatre ans après leur rencontre, ces deux-là sortent leur premier CD de onze titres, fruit de divagations sonores et de travaux de composition intensifs. "Long Way Home est le résultat de nos road trips, réels et fantasmés, en Scandinavie, en Afrique (ndlr:où Chloë a vécu 15 ans), aux Etats-Unis et en Europs" expliquent-ils en choeur.

Ce premier opus, mélange d'éléctro, de trip-hop et de pop, confine à la mélancolie et à la rebellion douce et pacifique, avec la voix planante de Chloë. Les nappes enivrantes et les mélancolies chaloupantes de "Long Way Home" vous transportent vers un ailleurs prometteur.

Aujourd'hui, Overland Inn poursuit sa route. Impliqué dans de nombreux projets tels que la composition de musiques pour le théatre (Suarrez-Pazos au Conservatoire de Poitiers en 2008 et Alice Au Pays des Merveilles cette année à la Hune pour la compagnie Clain d'oeil), le dup a même été choisi comme identité sonore par la marque de prêt-à-porter Florem Oito. Ce binôme plein de tendresse nourrit ses rêves dans un présent fécond et un avenir qu'il devine radieux. Aujorud'hui, une date qu Confort Moderne, un label et une tournée à Coimbra, au Portugal, le comblerait de bonheur. Avant d'en arriver là, Overland Inn se produira le 19 juin à Cultura et le 21 à la Fnac.

Christophe Mineau

Bouge

2010-06-01

Long Way Home
Long Way Home

C'est le titre du premier album du duo poitevin Overland Inn, et c'est un coup de coeur de la rédaction.
Chloë et Etienne se sont inspirés de voyages en Afrique, en Scandinavie et aux Etats-Unis, et revendiquent l'influence de Portishead, Sigur Ros et Massive Attack.
Résultat : un univers léger, onirique et un peu mélancolique, à découvrir d'urgence !

Bouge n°34

La Nouvelle République

2010-06-16

Divagations sonores
Divagations sonores

Il y a dans Overland Inn une douceur hypnotisante, des sonorités langoureuses et apaisantes qui invitent à se mouvoir au ralenti ou à s'effondrer dans un sofa... si possible avec ue vue sur les grands espaces. Un univers onirique, aérien, interprété avec une voix de velours. Bien que le groupe soit né en 2006, Chloë Bonet et Etienne Duputié viennent juste de sortir leur premier album : Long Way Home. Divagations sonores "C'est l'aboutissement de quatre années de divagations sonores, explique le duo. Nous avons pris le temps d'essayer différentes configurations scéniques, en ayant notamment ajouté une batterie. Mais c'est bien cette version chant, guitare, machines qui fonctionne le mieux. Une configuration qui donne un côté plus électro, que nous assumons pleinement, et qui entretient notre côté intimiste." Petite précision : "Peut-être aussi parce que nous sommes trop fusionnels !" reconnaissent Chloë et Etienne qui forment également un couple "à la ville". Le duo s'est rencontré à Poitiers, lors d'un Barathon. "Elle m'a dit qu'elle chantait, ,oi je faisais de la guitare aux ateliers Syrinx, raconte Etienne. Elle avait déjà enregistré une petite maquette de jazz électro. Moi, une plus rock'n'roll. Tout ça nous a rapprochés". Dès le départ, ils enregistrent quatre ou cinq morceaux "pour le plaisir : on ne voulait faire que du CD, pas de la scène." Mais une première expérience a généré l'envie. Aujourd'hui, un premier "vrai" CD à la sonorité trip-hop, dans lequel "chaque chanson est un instant saisi au cours de road-trips, réels ou fantasmés, en Scandinavie, Afrique, Etats-Unis, Portugal, Espagne, Slovaquie". Des textes en Anglais, "parce que les mots sont choisis pour leurs sonorités. En Français, on prêterait trop d'importance au sens. Nous voulons laisser un peu de liberté à l'auditeur, qui peut imaginer ce qu'il veut à partir de quelques mots." Un univers très cinématographique qui réveille nos souvenirs de David Lynch. Une petite merveille qui devrait leur permettre d'alle loin. Assurément. Leur musique a déjà été choisie par Florem Oïto, une créatrice de vêtements parisienne pour une vente privée samedi dernier. Le duo a aussi écrit la musique du nouveau spectacle de Nicolas Breton, Alice au Pays des Merveilles, joué Dimanche dernier à La Hune. Centre-Presse / La Nouvelle République du Centre-Ouest

Marion Valière Loudiyi

Universitätsstadt Marburg

2011-03-07

Die Poiteviner Band Overland Inn
Die Poiteviner Band Overland Inn

Wahrend zum Schluss der Elektrosound von der französischen Band “Overland Inn” eine besondere Atmosphäre an der Wassersheide schuf, wurden die restlichen delikaten Schnittchen gegessen und der letzte Durst mit einem Glas Sekt geschlöcht. So kalt wie es war, schien dies das Gemisch aus Marburgern, Northamptonians, Mariborern und Potevinern nicht zu stören. Die Stimmung war ausgelassen und herzlich, man wärmte sich an. "While the electronic sound of the French band Overland Inn created a special atmosphere at the Wasserscheide, the last of the delicious sandwiches were eaten and the last thirst quenched with a glass of champagne. As cold as it was, the mix of Marburgians, Northamptions, Mariboans and Poitevines didn't seem to be bothered. The mood was jolly and affectionate, one warmed oneself." Universitätsstadt Marburg – Mars 2011

FNAC - Le Mag

2010-06-21

 Overland Inn : 29ème Fête de la Musique
Overland Inn : 29ème Fête de la Musique

Pour cette 29ème édition de la Fête de la Musique, venez découvrir le duo poitevin Overland Inn, né de la rencontre entre Etienne et Chloë. Elle a passé son enfance à voyager en Afrique, et il a passé la sienne à rêver d’Islande et de froid. Résultat : l’alliance d’une voix chaude, naïve et spontanée, et d’une musique froide, électrique et raffinée. L’Agenda des Forums de la FNAC – Juin 2010

Cecile Humeau

Radio Wave

2016-03-07

Startér slavil s Mulholland Blue, o dort se rozdělil s Overland Inn
Startér slavil s Mulholland Blue, o dort se rozdělil s Overland Inn

[...]

Třeba skvělou novinku od dua Francouzů žijících v Čechách – Overland Inn. Rovný kopák a osmibitové spodky dodávají songu Crepuscule nečekanou intenzitu, kterou svým pevným vokálem krotí skvělá zpěvačka Chloë Bonet. Tohle jsme potřebovali, tohle je časovaná bomba v decentním obalu.

Jonáš Zbořil

Radio Wave

2016-05-30

Ve finále Startéru jsou Role, Pandoo a Overland Inn.
Ve finále Startéru jsou Role, Pandoo a Overland Inn.

To, co nás nejvíc přitahuje na Overland Inn, je jejich flexibilita. V songu Run se Chlöe Bonnet a Etienne Duputié nechají pohltit do světa osmibitů, ve skladbě Crepulscure jim k uchvácení stačí hypnotický kopák. Francouzi žijící v Praze se rádi potulují mimo komfortní zónu, nabírají zkušenosti a zocelují tak svůj setsakra šarmantní zvuk.

Jonáš Zbořil & Jakub Johánek

leshamrock.com

2015-06-17

Interview – Overland Inn
Interview – Overland Inn

Chloë et Etienne, qui êtes-vous ? Overland Inn :-)

Comment est né Overland Inn ? Overland Inn est né de notre rencontre. Nous avons commencé a enregistrer notre premier titre (Shockproof) des le soir ou on nous a présentés, dans une résidence universitaire.

Pourquoi Overland Inn ?

A cette époque, on se promenait plus sur Google Earth que sur la terre ferme, alors on a choisi le nom d’un motel qui avait l’air sympa sur la Route 66.

Comment qualifiez-vous ce que vous faites ?

En général, sur nos affiches, on écrit « Roadtrip-hop », parce que la plupart des morceaux sont faits pour être écoutés en voiture. On aime rouler, et la musique qu’on écoute sur la route reste toujours associée aux lieux qu’on traverse. On écoute beaucoup Blonde Redhead, Radiohead, Portishead, et en ce moment Daughter, Rone, et Metric.

Comment écrivez-vous un titre ?

En général, ca commence avec un ordinateur. Etienne enregistre une mélodie, puis Chloë écrit dessus, et s’enregistre. Ensuite, on a plusieurs bouts qu’on essaie d’arranger entre eux et qu’on réédite plusieurs fois, sans se soucier de comment les jouer. Au bout d’un moment, si on aime le morceau, on essaie de l’arranger pour une guitare et un piano. Et le reste vient en jouant. On a toujours des dizaines de versions pour chaque chanson, et c’est parfois très différent en live et sur l’enregistrement.

Est-ce que vous avez une ligne directrice stricte ? hmmm…non.

Est-ce que certains titres viennent d’expériences scéniques ?

Sans forcement parler d’expériences scéniques, certain moments de notre vie quotidienne ont donné naissance a des morceaux. C’est le cas notamment de ‘Fireworks’ qui a été chantonnée et grattée a la guitare pendant un feu d’artifice, alors qu’on logeait dans un hôtel a notre arrivée en Angleterre. Il nous est souvent arrive de vivre a l’hôtel sur de longues périodes, parfois un mois entier, et ces lieux sont une grande source d’inspiration.

Vous avez habité et/ou joué en France, en Angleterre, en République Tchèque et en Allemagne, est-ce que vous ressentez une différence entre ces pays quant à la réception de votre musique, aux concerts ?

On a habité au Portugal, en France, en Angleterre et maintenant en République Tchèque. C’est assez rigolo de voir a quel point les musiciens qu’on rencontre se ressemblent dans tous ces pays (contrairement aux autres personnes). Je crois que le public le plus enthousiaste que nous ayons eu c’était en Allemagne. A la fin des concerts ils font la queue pour nous poser plein de questions ultra-techniques… Auxquelles on sait pas toujours répondre.

Vous vous produisez tous seuls, quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

Le plus difficile pour un groupe est de se faire connaitre, donc quand on déménage beaucoup c’est choisir la difficulté. Il faut rencontrer des gens, se faire un réseau. Heureusement jusqu’a présent on a toujours rencontré des groupes pour nous ‘parrainer’ (Flyingdeadman, First Breath after Coma (ex Kafka Dogs), Firestate, Noisetrap, Riders Where the Trees are low…)

En concert, on vous voit utiliser plein d’instruments étranges… On n’estime pas avoir une formation musicale exceptionnelle… Nous ne sommes pas des virtuoses et nous n’avons en aucun cas les moyens d’épater les gens avec un instrument, alors on essaie de les surprendre, en apportant des petits ‘trucs’ en plus, visuels et auditifs, ludiques…d’ailleurs au final, même si ça n’en a pas l’air, ca demande une sacrée technique!

Si vous ne deviez faire écouter qu’un seul de vos titres, lequel conseilleriez-vous ?

‘Departure’, même s’il ne représente plus exactement la tournure que prennent nos nouveaux morceaux, mais parce qu’il illustre bien notre premier album, celui qui nous a mis le pied a l’étrier.

Et si vous deviez nous faire écouter un morceau qui n’est pas de vous, que choisiriez-vous ?

’23’ de Blonde Redhead. ou ‘Fade out’ de Radiohead, parce que c’est un morceau spécial pour nous.

leshamrock.com

ceel.org.uk

2016-12-18

ALBUM REVIEW: Prague based Overland Inn’s ‘Between a Dog and a Wolf’ – a vulnerable, haunting take on the apocalypse of broken relationships
ALBUM REVIEW: Prague based Overland Inn’s ‘Between a Dog and a Wolf’ – a vulnerable, haunting take on the apocalypse of broken relationships

Overland Inn are a French trip-hop duo who came together in 2006, with Etienne on guitar, occasional background vocals and what they call ‘machines’ – the latter of which are also operated by Chloe, who also does vocals and keyboards. They’ve spent the last four years or so in Prague and Between a Dog and a Wolf, their third album, was recorded there. The twelve-track album is described in their press release as being a series of stories about life after the apocalypse – but don’t imagine it’s some kind of sci-fi concept album as it appears to be more about the apocalypse of broken relationships.

The vocals, all in English and usually double-tracked, have a vulnerable haunting quality. There’s a Year 8 schoolgirl choir on ‘September Rains’ but perhaps more could have been made of them: they don’t really impose themselves on the song. The music is mostly provided by very punchy old-school synthesizers and drum-machines but there’s plenty of guitar and what sounds like a drum-kit on some songs. There’s also a nice tabla sound on ‘Mike is Leaving for Canada’. The playing isn’t over-complex in itself and there are very few solos but there’s a rich variety of sounds and the tracks have been well-mixed, and there’s usually an alluring aural tapestry if you listen carefully. The artwork on the CD cover and the lyric-sheet insert shows a dark forest with unidentified animals and this complements the sombre moods of many of the songs.

The opening track ‘Crepescule’ is one of the most impressive and it has shades of the Cure with its tight rhythm and banks of insistent sound. Its lyrics about finding yourself lost in a forest don’t hinder this comparison. The song ends in one of the duo’s signature quirky synth codas. ‘Into the Woods’ has more of an orthodox pop song structure and even a chorus while with its more prominent guitar ‘Europa’ is reminiscent of U2 on ‘Achtung Baby’; but these two songs are untypical of the collection as a whole.

The lyrics here often speak of unhappiness:- “I’m looking for a lover, I’m looking for a dream”; “Everywhere you go they’ll hurt you”; “Since you left… an empty space…I’m not sure that I’m not a threat for myself”; “Have I already told you about my land where a king has left an empty throne?” Having said this is no sci-fi concept album, the final track ‘Alpha’ has very terse lyrics including “Mission aborted. Station Alpha Destroyed” but later “Spaceship Desire”, which conjures another image entirely.

Overland Inn have been doing a number of gigs in the Czech Republic recently but I hope they can play in the UK in 2017: I’m sure they’d create an atmospheric evening in the right venue.

Overland Inn’s Between a Dog and a Wolf is available from iTunes, priced at £8.99.

Ian Mole

MusicServer.cz

2016-12-22

Overland Inn - Between A Dog And A Wolf Francouzští Overland Inn mají na třetím albu
Overland Inn - Between A Dog And A Wolf Francouzští Overland Inn mají na třetím albu

V Česku usídlení francouzští trip-hopeři Overland Inn vydali svou třetí desku "Between A Dog And A Wolf", kterou lze považovat za jejich autorský vrchol. Duo, které tvoří Etienne a Chloë, své aktuální album poprvé nahrávali u nás. Jejich předchozí počin "Technicolor" ještě vzešel během pobytu v Británii.

Francouzské duo Overland Inn si pro svou třetí nahrávku "Between A Dog And A Wolf" vypůjčil název od slavného současného ruského prozaika Sokolova či z knihy jiného ruského velikána Puškina "Evžen Oněgin", ze které si použitou metaforu vyňal právě Sokolov pro svou nejznámější knihu. Ve stručnosti toto sousloví znamená přechod mezi světlem a tmou a pro zasněnou, nejednoznačnou hudbu Overland Inn není lepšího pojmenování.

Kapela zvolila i působivý černobílý atmosférický přebal, díky němuž budí dílo sevřenějším a umělečtějším dojmem. Sama hudební složka ale není jednoznačně temná, přestože melancholická nálada hraje stále prim. Zpěvačka Chloë ostatně ví, že baladické a atmosférické kusy jí sluší lépe. Ve svižnějších pasážích se odkrývají její vokální limity, zato v zadumanějších polohách má hlas příjemný sametový feeling.

V textech se Overland Inn často dotýkají své záliby v cestování ("Mike Is Leaving For Canada", "Into The Woods", "Europa") i nesmělé romantiky ("Lovers", "September Rains"). Francouzská zasněnost a poetičnost srší z každé skladby. Overland Inn naštěstí s elegancí sobě vlastní dokázali nezabřednout do plytkosti a kýče.

Nejsilnějším momentem je pak hned druhá píseň nahrávky "Child's Game", která je takovou láskou na první poslech. K ostatních skladbám si posluchač bude hledat cestu déle. To ale neznamená, že ji nenajde - zapamatovatelných okamžiků lze na desce najít vícero.

Bohužel porce padesáti minut je v kontextu s hodně volně plynoucím tempem nahrávky náročně stravitelná a pozornost postupem slábne i přes zajímavé skladby, jakou je třeba šestiminutová "The Horde". Přísnější metr při finálním mixu by novince rozhodně pomohl. Přesto je tato magická cesta s francouzským duem příjemná a stojí za pozornost.

Ondřej Hricko

Strawberry Tongue Radio

2017-03-03

Friday Night Five
Friday Night Five

Overland Inn is a French trip hop/ electro synth duo now based in Prague comprised of Chloe and Etienne. Having moved around Europe and releasing several albums, their latest, “Between a Dog a Wolf” was released in 2016. Their sound is shimmering, with luscious vocal harmonies, washing synths and electronic drums. With influences ranging from Portishead, The Cardigans, and Sigur Ros their sound is quite simply magical. Tracks featured tonight inlclude “Crepescule,” “September Rain,” and “The Horde.”

Marie Dawn